ACTUALITES

    COMMUNIQUE DE PRESSE

    18-05-2016COMMUNIQUE DE PRESSE

    La Compagnie Marocaine des Œuvres et Objets d’Art organisera le Samedi 28 mai à 16h à Casablanca sa dernière vacation de la saison 2015-2016, consacrée au formidable élan novateur des années 70 au Maroc, responsable d’une dynamique sociale et artistique presque sans égale dans le Monde Arabe.

    Pour cette dernière manifestation, il s’agit de rendre hommage aux artistes qui ont su créer ensemble une parenthèse significative de la vie artistique marocaine. Les 35 œuvres sélectionnées durant cet événement sont comprises entre les années 1963 et 1978, à l’exception d’une peinture magistrale de l’artiste Edouard Edy Legrand datant des années 1942-1943.

    L’objectif étant de présenter les recherches plastiques de différents artistes au sein de cette période et leurs affinités.

    Pour la CMOOA, il était très important de mettre en avant les recherches de Mohamed Hamidi, Mohamed Ataallah, Abdelkrim Ghattas, Abdellah Hariri, Saad Hassani, Bachir Demnati aux côtés de Mohamed Chebâa, Farid Belkahia, Mohamed Melehi, Mohammed Kacimi et Miloud Labied. 

    La CMOOA s’interdit de lier les années 70 uniquement aux formes d’art abstraites proches des grandes tendances mondiales et régionales. Des œuvres de Chaïbia Tallal, Meriem Meziane, Hassan El Glaoui seront aussi mises en avant pour souligner la création figurative qui existait en marge de ce mouvement. 

    Tous les artistes cités sont représentés par des œuvres emblématiques souvent inconnues du grand public et provenant des collections des premiers acheteurs d’art marocain. 

    Mohammed Kacimi est représenté par une œuvre de 1973, rendue célèbre lors de son exposition à la biennale de Baghdad, provenant de la collection A.S. Bennani. Autre œuvre bénéficiant du même pedigree historique, celle de Abdelkrim Ghattas qui témoigne de cette riche parenthèse d’expérimentation.

    Farid Belkahia sera représenté par une œuvre emblématique, « la naissance de la main », installation en 6 éléments en cuivre martelé qui rend hommage à la « main qui pense et qui agit », mais surtout aux gestes des artisans à travers le temps. 

    Mohamed Chebâa, artiste dont les œuvres des années 60 et 70 sont extrêmement difficiles à trouver sera, quand à lui, représenté par deux œuvres phares de sa création datant respectivement des années 68 et 74. Mohamed Melehi est également mis à l’honneur avec 3 œuvres datant de 1974, 1975, et 1978.

    La CMOOA présentera également des œuvres d’une rare qualité d’artistes comme Jilali Gharaboui, Ahmed Ben Driss El Yacoubi, Saâd Ben Cheffaj, Dia Al-Azzawi  parmi d’autres artistes.

     

     

     

    Commissaire-priseur

    Françoise Caste-Deburaux, Paris

     

    Expositions publiques

    Hôtel des ventes 

    DU LUNDI 23 AU VENDREDI 27 mai 2016 

     

    De 9 h 00 a 12 h 30 et de 14 h 30 a 19 h 00