Sale n°38

    6, avenue des Tilleuls, Quartier de l'Hippodrome, Casablanca

    24 March 2012

    Lot 11

    CHÉRI CHÉRIN (NÉ EN 1955)

    Les défis de la mondialisation, 2010

    ESTIMATE

    120 000 / 140 000 DH
    10 900 / 12 700 €

    Hammer price :

    120 000 DH

    Acrylique et huile sur toile
    Signée et datée en bas à droite
    150 x 200 cm

     

    « Les défis de la mondialisation », c’est avec ce titre qui sonne comme un slogan que Chéri Chérin a décidé de représenter les revers de la mondialisation avec cet humour corrosif qui le caractérise. Dans ce tableau, l’artiste met en scène le pillage de toutes les ressources africaines : lions, girafes, singes, rhinocéros et éléphants, toute la faune africaine a pris la fuite dans une course effrénée…. Une palette chromatique privilégiant les couleurs lumineuses et vives, une aisance du trait, une vivacité de la composition, le tout conjugué à une mise en scène allégorique permettent à l’artiste d’accéder au plus grand nombre. En effet, c’est dans le peuple que sa peinture figurative et narrative puise ses racines et c’est tout naturellement à lui qu’il la destine. Entre discours politique et art naïf, Chéri Chérin nous offre ici une vision caricaturale et humoristique de la mondialisation vue par les africains. Peintre de l’actualité, Chéri Chérin décortique l’actualité internationale et nous intègre dans sa propre interprétation des faits et situations. Une interprétation à l’africaine bien sûr, avec cette spontanéité qu’il met au service d’un art engagé, soucieux de contrebalancer les discours officiels. C’est ainsi que ce peintre populaire devient maître dans l’art de la communication engagée, dénonçant un monde où l’opportunisme et la comédie voudraient primer sur les vraies valeurs. D’observateur privilégié de la vie à Kinshasa, Chéri Chérin a su étendre son regard au-delà du continent africain pour s’intéresser aux problématiques qui affectent la planète entière, toujours avec ce sens du spectacle qui caractérise son travail: qu’il représente des scènes de la vie quotidienne en Afrique ou qu’il s’attaque à des sujets d’envergure internationale, c’est avec la même verve caustique qui parle au plus grand nombre et qui fait de sa peinture un art  « universel ».


    « Les défis de la mondialisation » (The challenges of globalization), it is with this slogan-like title that Chéri Chérin has decided to represent the downside of globalization with his own corrosive humor. In this painting, the artist stages the plundering of all African resources: lions, giraffes, monkeys, rhinoceros and elephants, all the African fauna has escaped in an unrestrained race….
A chromatic universe favoring bright and warm colors, precise brushwork, and an intense composition, in an allegorical setting which makes it possible for the artist to reach out to the greatest number. Indeed, his figurative and narrative painting draws its roots in the people, and so is naturally intended for them. Halfway between political speech and naïve art, Chéri Chérin offers here a caricatural and humoristic vision of globalization as seen by African people. A painter of his time, Chéri Chérin dissects current events and integrates us in his own interpretation of facts and situations. An African interpretation of course, with a spontaneity at the service of art committed to opposing official speeches. Thus, this popular painter has become a master in the art of committed communication, denouncing a world where opportunism and comedy would like to take precedence over true values. A privileged observer of life in Kinshasa, Chéri Chérin has succeeded in extending his glance beyond Africa and taking an interest in global issues, with a sense of theater which is emblematic of his work. Whether he represents everyday life scenes in Africa or addresses international matters, it is with the same caustic eloquence that speaks to many, making his painting a “universal” art.